dossier
in evidenza
Stato, Chiese e pluralismo confessionale, Num. 27-29, settembre2017

Quaderni di diritto e politica ecclesiastica, Num. 1, aprile2017

Stato, Chiese e pluralismo confessionale, Num. 24-26, luglio2017

Stato, Chiese e pluralismo confessionale, Num. 20-23, giugno2017

exLege, Num. 1, 2016


ultimi documenti
Ordinanza 18 settembre 2017
n. 21541
(La giurisdizione dello Stato italiano si estende alle controversie di lavoro promosse contro gli istituti di educazione e istruzione della Chiesa cattolica che operano sul territorio nazionale - Corte di Cassazione - Sezioni Unite)

Protocollo di intesa 6 luglio 2017
n. 1792CR06C6-C16
(Protocollo di intesa tra Conferenza delle Regioni e delle Province autonome di Trento e di Bolzano e C.E.I. per la valorizzazione anche ai fini turistici dei beni e del patrimonio culturale, storico e artistico ecclesiastico - C.E.I.)

Legge regionale 7 agosto 2017
n. 25
(Istituzione del Garante regionale dei diritti delle persone con disabilità - Regione Campania)

Legge regionale 2 agosto 2017
n. 12
(Riordino del sistema delle istituzioni pubbliche di assistenza e beneficenza - Regione Piemonte)

Motu proprio 3 settembre 2017 (Lettera apostolica in forma di Motu Proprio “Magnum Principium”, con la quale viene modificato il can. 838 del Codex Iuris Canonici - Pontefice)

Sentenza 29 agosto 2017
n. 4100
(Medesima entità del 'sostegno al reddito' per gli studenti delle scuole statali e paritarie - Consiglio di Stato)

Sentenza 20 luglio 2017 (L’appello alla jihad,diffuso attraverso i mezzi di comunicazione, non rientra nell'ambito tutelato della libertà di espressione - Corte Europea dei Diritti dell'Uomo)

Sentenza 27 giugno 2017 (Grande Camera: La condanna per diffamazione per asserita islamofobia non viola il diritto alla libertà di espressione - Corte Europea dei Diritti dell'Uomo)

Sentenza 15 giugno 2017 (Mancata registrazione dell’atto costitutivo di un’associazione rappresentativa di una comunità minoritaria islamica e violazione del diritto alla libertà religiosa - Corte Europea dei Diritti dell'Uomo)

Decreto legislativo 3 luglio 2017
n. 117
(Codice del Terzo settore, a norma dell'articolo 1, comma 2, lettera b), della legge 6 giugno 2016, n. 106 - Governo)


i più letti
Accordo 29 novembre 2005 (Accordo fra la Santa Sede e la Città Libera e Anseatica di Amburgo - Santa Sede - Città Libera e Anseatica di Amburgo)

Legge 22 novembre 1988,n.516 (Norme per la regolazione dei rapporti tra lo Stato e l'Unione italiana delle Chiese cristiane avventiste del 7° giorno - Parlamento)

Accordo 17 marzo 2008 (Accordo tra la Santa Sede ed il Principato di Andorra - Santa Sede - Principato di Andorra)

Accordo 12 gennaio 2009 (Accordo fra il Land Schleswig-Holstein e la Santa Sede - Santa Sede - Schleswig-Holstein)

Legge 8 marzo 1989,n.101 (Norme per la regolazione dei rapporti tra lo Stato e l’Unione delle Comunità ebraiche italiane - Parlamento)


documentiindietro

ricerca avanzata elenco argomentielenco documentistampa

Decreto 18 maggio 2017
Décret modifiant les articles 3, 15 et 16 et insérant un article 45ter dans la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux

Autore: Parlamento
Data: 18 maggio 2017
Argomento: Libertà religiosa, Macellazione rituale, Regole alimentari religiose
Dossier: Cibo, Religione e Diritto, Libertà religiosa, Macellazione rituale
Nazione: Belgio
Parole chiave: Decreto, Vallonia, Libertà religiosa, Regole alimentari religiose, Macellazione rituale

Abstract: Si ringrazia per la segnalazione del documento la dott.ssa Rossella Bottoni (Università Cattolica del Sacro Cuore di Milano)

18 MAI 2017
Décret modifiant les articles 3, 15 et 16 et insérant un article 45ter dans la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux
 [1]
 
 
Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit:

Article 1er. Dans l'article 3 de la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux, les modifications suivantes sont apportées:
1° les 13 et 14 sont remplacés par ce qui suit:
«13. Mise à mort: tout procédé appliqué intentionnellement qui cause la mort d'un animal;
14. Abattage: la mise à mort d'animaux destinés à la consommation humaine;»;
2° il est inséré le 14.1. rédigé comme suit:
«14.1. Etourdissement: tout procédé appliqué intentionnellement qui provoque une perte de conscience et de sensibilité sans douleur, y compris tout procédé entraînant une mort immédiate;».

Art. 2. L'article 15 de la même loi est remplacé par ce qui suit:
«Art. 15. Un vertébré ne peut être mis à mort que par une personne ayant les connaissances et les capacités requises, et suivant la méthode la plus sélective, la plus rapide et la moins douloureuse pour l'animal.
Un vertébré est mis à mort uniquement après anesthésie ou étourdissement, sauf les cas de:
1° force majeure;
2° pratique de la chasse ou de la pêche;
3° lutte contre les organismes nuisibles.
Lorsque la mise à mort d'animaux fait l'objet de méthodes particulières d'abattage prescrites par des rites religieux, le procédé d'étourdissement doit être réversible et ne peut entraîner la mort de l'animal.».

Art. 3. L'article 16 de la même loi est remplacé par ce qui suit:
«Art. 16. Le Gouvernement fixe les conditions et les modalités se rapportant:
1° à la compétence du personnel travaillant dans les abattoirs et des personnes participant à la mise à mort des animaux, en ce compris la mise en place de formations et d'examens ainsi que la délivrance, le retrait et la suspension de certificats délivrés dans ce cadre;
2° à la qualification des personnes habilitées à pratiquer la mise à mort d'un animal;
3° au contrôle des conditions d'abattage;
4° à la construction, l'aménagement et l'équipement des abattoirs;
5° à l'utilisation de produits ou matériel destinés à la mise à mort d'animaux.

Art. 4. Dans le chapitre XII de la même loi, il est inséré un article 45ter rédigé comme suit:
«Art 45ter. Jusqu'au 31 août 2019, l'article 15 ne s'applique pas aux abattages prescrits par un rite religieux.
Le Gouvernement peut prévoir la procédure et les conditions de contrôles démontrant que l'abattage est entrepris dans le cadre d'un rite religieux.».

Art. 5. Le présent décret entre en vigueur le 1er juin 2018.

Promulguons le présent décret, ordonnons qu'il soit publié au Moniteur belge.
 
Namur, le 18 mai 2017.

Le Ministre-Président,
P. MAGNETTE
Le Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l'Action sociale et du Patrimoine,
M. PREVOT
Le Ministre de l'Economie, de l'Industrie, de l'Innovation et du Numérique,
J.-Cl. MARCOURT
La Ministre de l'Emploi et de la Formation,
E. TILLIEUX
Le Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien-être animal,
C. DI ANTONIO
Le Ministre du Budget, de la Fonction publique, de la Simplification administrative et de l'Energie,
C. LACROIX
Le Ministre des Pouvoirs locaux, de la Ville et du Logement,
P.-Y. DERMAGNE
Le Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Aéroports, délégué à la Représentation à la Grande Région,
R. COLLIN


[1] Da «Moniteur Belge» del 1° giugno 2017.